+ 19 août 2019

Voyage linguistique en Allemagne : surfer à Munich sur l’Eisbachwelle

lec-voyage-linguistique-allemagne-eisbachwelle

Surfer à Munich ? Grâce à l’Eisbachwelle, certains s’y essaient ! À l’occasion de votre prochain voyage linguistique en Allemagne, l’organisme LEC vous parle de cette coutume peu connue du grand public.

Schwabing, un quartier qui fait des vagues

Munich, ville de Bavière dont la région s’explore dans le cadre d’un voyage linguistique en Allemagne avec LEC, est traversée sur 2 kilomètres par une rivière artificielle : l’Eisbach (traduisible littéralement par Ruisseau de glace). Fendant le Englischer Garten, un vaste espace vert situé dans le quartier de Schwabing, le cours d’eau est un tributaire de l’Isar, lui-même affluent du Danube.

Surfeurs et kayaks citadins

C’est sur l’Eisbach qu’on trouve un site où la pratique d’un sport peu associé à l’imaginaire allemand est pourtant populaire : le surf. En effet, la rivière artificielle y forme une vague statique d’environ 1 mètre de hauteur. C’est cette vague (à appeler Welle pendant un voyage linguistique en Allemagne, d’où l’expression Eisbachwelle) qui attire surfeurs et même kayaks urbains.

Une vague pour les surfeurs expérimentés, une autre pour les débutants

Si la vague est surfée depuis le début des années 1970, elle ne jouit d’une permission officielle que depuis 2010. Un panonceau indique que la pratique comporte des risques et est réservée aux surfeurs les plus expérimentés – certains avaient même pris pour habitude d’accrocher une corde au pont voisin afin de se maintenir sur la vague… coutume depuis prohibée. Heureusement, une seconde vague, moins puissante et distante d’environ 1 kilomètre de la première, accueille pour sa part les surfeurs débutants. De quoi attirer le World Championship Tour en territoire bavarois ?

VN:F [1.9.16_1159]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *