+ 4 mars 2019

Séjours linguistiques en Australie : le sanctuaire de William Ricketts

lec-sejour-linguistique-australie-william-ricketts-sanctuary

C’est l’un des lieux les plus insolites de l’Océanie. Dans le cadre de ses séjours linguistiques en Australie, l’organisme LEC vous parle du sanctuaire de William Ricketts, où l’art cohabite avec la nature.

Un sanctuaire à une cinquantaine de kilomètres de Melbourne

C’est dans l’État du Victoria, qui couvre la partie sud-est de l’Australie, que s’élève Dandenong, à une cinquantaine de kilomètres de Melbourne. Si cette banlieue a su tirer son épingle du jeu, c’est parce qu’elle abrite le William Ricketts Sanctuary – qu’on traduira simplement dans la langue de Molière par « sanctuaire de William Ricketts ».

Plantes et sculptures

La particularité de ce lieu sacré ? Il fait se rencontrer la nature et l’art, qui vivent en harmonie dans un lieu particulièrement propice au calme et à la méditation. Côté atmosphère, on évolue à pied dans un environnement où abondent plantes luxuriantes et fougères et, surtout, des sculptures qui ont fait la renommée du sanctuaire.

Un hommage aux Aborigènes et à la nature

Ces sculptures, toutes en argile, l’espace en compte plus de 90. Elles représentent toutes des Aborigènes (nom donné aux membres des ethnies autochtones de l’Australie), sont réparties dans tout le sanctuaire, et sont dissimulées çà et là par les végétaux.

William Ricketts, sculpteur à cheval entre le 19ème et le 20ème siècle

William Ricketts est né en 1898 et s’est installé définitivement sur le site du sanctuaire en 1934, jusqu’à sa disparition en 1993 à l’âge de 94 ans. Propriétaire des lieux, c’est lui qui décide de les embellir en y sculptant les pièces qui, depuis, ont fait leur renommée.

VN:F [1.9.16_1159]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *